réduction des émissions

  • Nos efforts écologiques en matière de réduction des émissions visent principalement les gaz à effet de serre (GES), car ce sont eux qui sont responsables du changement climatique.

    Le changement climatique est considéré par un grand nombre d’autorités comme l’un des problèmes les plus sérieux de notre époque. Pourtant, les négociations internationales ayant pour but d’organiser une intervention collective face au réchauffement planétaire n’ont pas abouti, les considérations politiques ayant pris le pas sur l’action.

    Dans l’intervalle, Kruger inc a volontairement réussi à faire passer ses émissions de GES, qui totalisaient 858 000 tonnes au cours de l’année de référence 1990, à 485 000 tonnes par année avant 2008. Cette diminution de 43 % dépasse largement celle à laquelle le Canada s’était engagé dans le cadre du Protocole de Kyoto, soit 6 %. En termes d’intensité énergétique, Kruger inc. a amélioré son rendement de 64 % au cours de la même période.

  • Les experts s’entendent sur la nécessité d’éviter d’accroître les températures du globe de plus de deux degrés par rapport aux niveaux préindustriels. Pour pouvoir satisfaire cet impératif, certains scientifiques recommandent de réduire les émissions de GES de 25  % à 40 % d’ici 2020 et de 50 % d’ici 2050. Ces réductions sont toutes deux relatives aux émissions de 1990.

    Bien qu’elle ait déjà atteint l’objectif de 2020 à l’échelle de la société tout entière, Produits Kruger est résolue à réduire encore davantage ses émissions.

    Objectif de Développement durable 2015
    Diminuer de 15 % nos émissions de gaz à effet de serre en réduisant notre consommation d’énergie traditionnelle et en augmentant notre utilisation d’énergie de remplacement et renouvelable.

    Cet objectif est étroitement lié à la diminution de 5 % de notre utilisation d’énergie (objectif n° 5). En brûlant moins de combustibles fossiles, nous freinons nécessairement nos émissions de GES. Toutefois, il existe

  • d’autres moyens de limiter nos émissions, comme planter des arbres et améliorer nos politiques de transport (objectif n° 7). Nous abaisserons aussi nos émissions en diminuant notre utilisation de matériaux d’emballage (objectif n° 3).

    Notre système de gazéification de la biomasse de plusieurs millions de dollars à notre usine de New Westminster (C.-B.) constitue une première au Canada. Depuis sa mise en service en décembre 2009, il transforme des déchets ligneux de source locale destinés à l’enfouissement en gaz de synthèse à combustion propre qui se substituent au gaz naturel dans les chaudières génératrices de vapeur. Ce système permettra de réduire les gaz à effet de serre présentement produits par l’usine de 50 %, ce qui nous aidera grandement à atteindre notre objectif. Les avantages que l’on en retire sur le plan du changement climatique équivalent au retrait de 5 500 voitures des routes ou à la plantation de 3 millions d’arbres.